Appel des Fédéralistes Européens

Logo MFE

POUR UNE UNION FÉDÉRALE TOUT DE SUITE !

 

Les fondements de l’unité et de la solidarité entre les peuples européens sont gravement menacés. C’est l’avenir de l’Europe qui est en jeu. Il est du devoir des décideurs politiques de trouver les instruments adéquats pour une action immédiate.

Toutes les tentatives pour juguler la crise en utilisant les instruments et les institutions ordinaires ont échoué. Sans un projet européen majeur permettant la poursuite de la croissance et du développement de l’ensemble du continent, les sacrifices engagés au niveau national pour combattre la crise de la dette ne suffiront pas pour regagner la confiance des marchés financiers et du reste du monde. Il n’est pas non plus possible d’écarter plus longtemps la question cruciale de la légitimité démocratique et par là de perpétuer une situation dans laquelle on demande à une poignée de gouvernements et de parlements nationaux de décider pour les autres, lesquels, en retour, attendent que les décisions aient déjà été prises pour les remettre en question, leur ôtant ainsi crédibilité, efficacité et opportunité.

C’est pourquoi les fédéralistes européens s'adressent aux hommes et aux
femmes appartenant aux institutions, partis, mouvements politiques
ainsi qu’aux sociétés civiles nationaux et européens

 et leur rappellent

- qu’une nouvelle initiative politique de la part des pays membres de l’Eurogroupe est indispensable et urgente afin d’établir les fondations d’une fédération européenne selon une méthode constituante démocratique : il est nécessaire de montrer tant aux européens qu’au reste du monde que le projet européen peut être relancé et que la volonté existe de gérer démocratiquement et au niveau supranational la sortie de la crise présente ;

- que les décideurs politiques doivent indiquer sans perdre le moindre temps l’échéancier et les modalités de cette transition, ainsi que l’architecture institutionnelle par laquelle il sera possible de gérer la coexistence de la future Fédération (laquelle doit rester ouverte à tous ceux qui voudront la rejoindre) avec les autres états membres de l’UE qui ne voudront pas ou ne seront pas encore en état d’en faire partie ;

- que des efforts doivent être accomplis immédiatement pour promouvoir toutes formes de mobilisation de l’opinion publique en faveur d’un “New Deal” européen et pour appuyer de réels transferts de souveraineté entre niveaux national et européen dans les domaines des politiques fiscale, budgétaire,  économique, étrangère et de sécurité, en utilisant d’abord et avant tout l’instrument de l’initiative citoyenne européenne que nous fournissent les traités actuels.

L’extrême gravité des moments historiques que nous vivons ne nous laisse plus le moindre temps ni ne nous permet la moindre excuse : c’est maintenant que nous devons agir, avant qu’il ne soit trop tard.

 

 


Visualizza la mappa delle sezioni MFE Visualizza l'agenda MFE